« Jeans, anytime, anywhere, and any way. Take a Parisienne’s jeans out of her closet and she feels stark naked »**Extrait de « How to Be Parisian Wherever You Are*

Avec tout le respect que je peux avoir pour Caroline de Maigret, j’aimerais faire remarquer que cette règle est d’autant plus juste qu’elle s’applique absolument à tout le monde.

S’il n’y avait que les Parisiennes qui vouaient un culte à leurs jeans ça se saurait ! Qui ne s’est pas épris d’amour pour un vieux jean ?

Celui qu’on use jusqu’à la corde. Celui qu’on est capable de porter les poches encore humides après l’avoir lavé. La valeur sûre de notre dressing.

 

pic3birkin 501

 

Vous l’aurez compris c’est bien un hommage à la It pièce de tous les temps que je m’apprête à rendre aujourd’hui, au modèle emblématique de Levi’s : le 501. 

 

Le 501 : et la lumière fut

Qui dit denim, dit Levi’s et qui dit Levi’s, dit 501.

Pour ma génération, porter un jean, c’était porter un 501, forcément. Aucune autre alternative.

Taille haute, jambe droite androgyne, toile épaisse sans un brin d’élastane. L’avoir neuf dans son placard était quasi un cauchemar !

Si le slim a détrôné ce grand classique, il semblerait que le retour aux années 90 nous donne à nouveau envie de glisser nos gambettes dans un Levi’s.

On a commencé avec les shorts, mais avec un peu de courage on finira par assumer un beau 501. Tellement plus chic qu’un boyfriend tout déchiré (je risque de me faire des ennemies mais j’assume) !

 

pic2big E

 

Quelques petits conseils avant de se lancer dans l’aventure :

– prétendre que l’on porte un « mom » jean (nouveau nom branché pour désigner les jeans que portaient nos mères dans les années 90, c’est à dire tout sauf skinny)

– dénicher un 501 vintage déjà usé. Pour les plus déterminées, la rolls est le 501 Big E reconnaissable au -E majuscule inscrit sur la petite étiquette rouge jusqu’en 1971 (après cette date, la marque passera au -e minuscule). Vous pouvez aussi faire plus simple et choisir un modèle replica de Levi’s

– toujours retrousser le bas du jean au-dessus des chevilles pour allonger la silhouette (à moins de faire 1m80…)

– et surtout, ne pas chercher à faire compliqué. Porter un 501 c’est faire un retour au basic. Pour le haut, une chemise blanche négligée, un t-shirt légèrement rentré, c’est tout bon.

Nos modèles ? Jane Birkin bien sûr, la plus Parisienne des Anglaises (et vice-versa), Winona Ryder pour son look 90’s qui nous fait de l’oeil, et parce que Levi’s fête cette année les 80 ans du jean pour femme, on ne peut s’empêcher de repenser à Marilyn Monroe en 501, la perfection !

 

Pic1winona 501
* « How to Be Parisian Wherever You Are: Love, Style, and Bad Habits » co-écrit par Anne Berest, Audrey Diwan, Caroline de Maigret et Sophie Mas.
** « Jeans, à tout moment, n’importe où et en toutes circonstances. Vider le dressing d’une Parisienne de ses jeans et elle se sentira comme nue ».