Rayures, peinture et autres noir & blanc.

 

Les imprimés noir et blanc, qu’ils soient rayés version marinière (allez, on pousse l’idée jusqu’au marine et blanc), à pois, zébrés, léopards ou reprenant classiquement le pied de poule de dame en XXL, à carreaux, en losange, etc.,

 

Bon, tout imprimé ne jouant que sur ces deux non-couleurs (le blanc est l’absence de couleur, le noir la somme de toutes) ont le vent en poupe.

 

imprimé3

 

Si l’on se voit mal arborer des ensembles ou tailleurs de même motif, si élégants soient-ils, au risque de paraître très « dame » ou un peu clownesque, le choix d’une pièce très nette, limite pop art ira s’encanailler à merveille avec tous les denims (chemise, veste, jean).

 

imprimé4

 

Quand on vous dit que cette toile là va avec tout ! Plus sérieusement les bleus, clairs ou très foncés viendront déglacer l’allure facilement trop couture que procurent les contrastes impeccables des motifs N&B.

 

imprimé4

 

Autre carte à jouer : celle du flashy uni. Un simple tee jaune absinthe, une pochette vert émeraude ou des escarpins corail vifs viennent égayer et décoincer avec chic une silhouette au cordeau.

 

imprimé5

 

L’autre grande tendance de la saison en matière d’imprimés graphiques (et donc strictement bicolores) est moins géométrique et revendique justement le lâcher prise. Il s’agit d’aborder le vêtement comme une toile (de maitre ou pas). A grands coups de pinceaux, de tâches inégales, pantalons et robes se couvrent de motifs (en noir ou en blanc, c’est le leitmotiv, hein) qui semblent parfaitement aléatoires et gestuels. Suivants les mêmes prérogatives que ses comparses précités (de l’uni intense et du jean cool), on se demande si on ne se lancerait pas à titre individuel dans la réalisation de sa propre pièce.

Un pinceau, de la teinture, un moment d’inspiration et à nous l’imprimé arty de l’été !

 

Crédits photos : Balmain, Rodarte, Céline chez http://www.vogue.fr/