Coucou, les ponts du mois de mai ! Vous faites quoi ? Vous partez ? Bin oui, c’est le printemps, le renouveau de la nature et tout ça… Aujourd’hui, on fait sa valise pour une virée à la campagne, au vert, quoi.

 

(On partira bientôt pour la mer et pour un week-end en ville, t’inquiète, il y en aura pour tous les goûts). Alors quoi, sous prétexte que l’on va s’immerger loin de la civilisation, au cœur des rochers, des bosquets, de la forêt ou du maquis, on n’emporterait que des vieilles fringues informes ?

Non, d’abord parce qu’on a le droit de se faire plaisir, ensuite parce qu’on part avec son amoureux, des potes, de la famille, que sais-je : on ne s’est pas transformé en ours mal sapé à peine notre pied a-t-il foulé l’herbe sauvage.

Dans son sac, on emporte :

–          Une salopette en jean. C’est le moment où jamais, confortable et cool, sexy avec un débardeur ou un cropped top, protecteur avec une marinière, elle donne ce petit look « belle des champs » que vous êtes venue chercher, sans être total laisser-aller (c’est structuré, une salopette).  Deux trois fleurs ramassées et piquées dans les cheveux: vous ne feriez pas tâche à Coachella…

–          Un short en jean. S’il fait chaud, vous voudrez mettre vos gambettes au grand air tout en étant à l’aise pour crapahuter. Vous balader, quoi. Ou trainer sur un transat.

–          Une paire de leggings imprimés (c’est plus joyeux qu’en noir). Pour le matin avec un débardeur ou le soir à l’apéro avec un grand tee-shirt blanc, une chemise en denim, que l’on peut superposer s’il fait vraiment frais.

–          Un sweat à capuche, pour les frimas justement, la belle étoile et même la pluie. A ce propos, le Kway est lui aussi dans la place.

–          Un maillot de bain, bikini ou bandeau, en tous cas deux pièces. Si jamais vous piquez une tête dans une rivière, dans la piscine du voisin ou voulez joliment enflammer votre salopette.

–          Des sneakers tout terrain bien colorés.

–          Des sandales plates, chic et simples et un vernis flashy (bin oui, ça accessoirise direct).

–          Un collier plastron qui ne prend pas de place mais boostera n’importe laquelle de ces tenues lors d’une virée en terrasse.

 

Bon, on y va ?

Crédit photo : le coveteur